Le procédé

Etanchéité

 

 

Condition de traitement de l'étanchéité:

La localisation du plan d’étanchéité dans l’épaisseur du mur est au niveau du voile intérieur structurel (absence de revêtement pour assurer l’étanchéité de la paroi extérieure).
Des dispositions constructives permettent d’assurer l’évacuation vers l’extérieur des éventuelles eaux d’infiltration et de condensation en partie basse du mur. A la base de la superstructure, il est prévu la mise en œuvre d’une bande d’étanchéité (bande bitumineuse conformes aux normes NF EN 14967 et NF EN 12310-1 ou bien PVC) remontée sur la paroi intérieure côté isolant d’une hauteur minimale de 10 cm, avec un recouvrement minimal de 20 cm, et la réalisation de barbacanes. Un tuyau en plastique rigide de diamètre intérieur minimal de 30 mm est mis en place tous les 2 m au maximum. 

 

detail-pied-de-mur.jpg

 

Illustration de détail en pied du mur GBE:

etancheite-basse-pied-de-mur-2-site.jpg

etancheite-pour-terrasses-solution-1.jpg

 

 

 

Illustration de détail en pied de mur GBE dans le cas de soubassement inférieurs à 1m:

 

etancheite-jonction-mur-enterre.jpg

 

Illustration de détail du traitement des murs enterrés:

 

En cas de découpage éventuel de la paroi extérieure, des joints sont prévus afin d’éviter les éventuelles infiltrations. Ces joints sont composés d’un mastic SNJF de 1ère catégorie, élastique à bas module, sur fond de joint. La largeur des joints (ej) doit respecter la dimension minimum suivante (le facteur 4 tient compte du fait que le joint ne peut se déformer que de l’ordre de ¼ de son épaisseur) :
ej ≥ 4.10-5 x ΔT x Lmax​
Avec ΔT = max (50-T0 ; T0 30)    ;       T0 : température d’application
En cas de sollicitation sismique, l’épaisseur des joints éventuels peut être amenée à être augmentée en fonction de l’étude structure.

0048840273_acroteres.jpgjoint-vertical-de-la-peau-exterieure.jpg

fig24-p39-atex-05.12.14-joint-horizontal-.jpg

 

Joint horizontal de la peau extérieure:

Dans le cas d’intégration de menuiseries extérieures, des dispositifs d’évacuation des éventuelles eaux d’infiltration sont prévus en partie haute.

 

Illustration de traitement de la traverse haute des menuiseries extérieures :

 

etancheite-illus-traverse-haute-p39mo.jpg

 

Illustration de traitement de la traverse haute des menuiseries extérieures - Volets roulants :

etancheite-illus-traverse-haute-p39mo.jpg

 

Illustration de traitement de la traverse haute des menuiseries extérieures - Cas avec pré-cadre : 

etancheite-travserse-haute-precadres-site.jpg

 

Les dispositions de mise en œuvre des fenêtres ou des portes extérieures dans les murs GBE doivent être conformes aux dispositions décrites dans le NF DTU 36-5 P1-1 et P1-2. Les menuiseries doivent être fixées sur la paroi intérieure et être conçues pour ne pas être en contact avec la peau extérieure dilatable. Un joint d’étanchéité continu doit être mis en place entre les dormants et les parois en béton.

 

fig24-p39-atex-05.12.14-joint-horizontal-1-.jpg

 

Les têtes de murs exposées aux intempéries sont protégées contre les infiltrations d’eau par une couvertine recouvrant toute l’épaisseur du mur et fixée uniquement sur la paroi intérieure structurelle. Une petite couche de béton non armé peut être appliquée au niveau de la tranche de l’isolant pour protéger ce dernier en phase provisoire en attendant la mise place de la couvertine.

Protection tête de mur avec remontée non fermée avec couvertine alu/ Protection tête de mur avec remontée fermée complètement avec couvertine alu :

acroteres-site.jpg

acroteres-site-2.jpg

Solutions des complexes d'étanchéité pour terrasses: (* cotes à définir selon DTU et coefficient thermique)

etancheite-pour-terrasses-solution-1-1-.jpg

 

3913800099_etancheite-pour-terrasses-solution-2-site.jpg

5262486293_etancheite-pour-terrasses-solution-3-site.jpg

 

etancheite-pour-terrasses-solution-4b.jpg

5632753966_etancheite-pour-terrasses-solution-5-site.jpg