Phase 2 : Coffrage et procédé GBE

1. Coffrage intérieur

  • Après avoir assemblé les banches selon les préconisations des fabricants, mettre en place, côté intérieur, le premier train de banches avec ses blocs stabilisateurs (selon les préconisations des fabricants).

  • Assembler les banches entre elles (système vis écrou à cônes inversés ou clavettes).

                                            

  • Mettre à niveau le premier train de banches : cette opération se fait par les vérins de base.
  • Régler l’aplomb : placer le plus haut possible le fil à plomb magnétique sur une des ailes du poteau vertical. Le réglage s’effectue par l’étai de pied de banche.
  • Tracer le trait de niveau, les ouvertures, les réservations....
  • Installer, régler et fixer les mannequins et réservations à l’aide des fixations magnétiques. (Banches métalliques ou tout autre moyen si banches bois.)
  • Poser les abouts pour réaliser l’arrêt des voiles.

2. Armatures intérieures 

  • Mise en place du ferraillage de liaison contre la banche. (mur porteur en liaison avec les refends et les planchers)
  • Incorporation des gaines électriques, des réseaux et réservations diverses pour les corps d’état secondaire.

  

3. Mise en place de l’isolant

  • Mesurer au préalable les emplacements des dagues sur les plaques, pour que ceux-ci s'alignent bien au ferraillage et non pas des mannequins.
  • La répartition des dagues-verrous se fait avec un minimum de 4 par panneau d'isolant, au voisinage des angles à une distance de 10 à 25cm des bords de panneaux, et en assurant une distance maximale de 1m entre chaque dague.
  • Insérer la dague (violet) correspondant aux caractéristiques du mur réalisé, dans l’isolant (de 5 cm à 34cm), une à deux tiges par mètre carré minimum, et positionner le connecteur intérieur (vert).

                 

  • Contrôler la bonne solidarisation des connecteurs intérieurs et extérieurs.
     
  • NB : le nombre de connecteurs est en rapport avec:
  1. l’épaisseur de l’isolant : Pour un même type d'isolant, plus les plaques d’isolants sont épaisses, et plus le nombre de connecteurs diminue.
  2. La dimension des panneaux d'isolants. Privilégier les panneaux de grandes dimensions.
  • Faire pivoter le connecteur d’un quart de tour pour « bloquer » l’ensemble de façon à empêcher la désolidarisation de l’ensemble des connecteurs intérieurs et extérieurs.

   

  • Placer l’isolant avec les connecteurs garantissant les performances thermiques et mécaniques du complexe du mur de façade contre l’armature structurelle intérieure en tournant la molette des dagues pour traverser le ferraillage. Les connecteurs faisant office d’entretoises, doivent être en butée contre la banche intérieure.
  • Tourner le connecteur d'un quart de tour grâce à la molette extérieure de façon à éviter ce ferraillage et ainsi permettre le maintien en phase provisoire de l'isolant.

  • Insérer les entretoises auto-foreuses (fig. A .vert) munies de manchons (fig. B. orange) dans l’isolant au droit des trous de serrages jusqu’ à être en butée contre la banche intérieure.

  • Percement au droit des trous de serrage avec les entretoises. Trous à repérer au fur et à mesure de l’avancement.

« Les entretoises auto-foreuses sont conçues pour : 
- limiter le soulèvement de l’isolant au coulage.
- reprendre les efforts de compression lors du serrage des panneaux de coffrage.
- la mise en place de passerelles de sécurité (les embouts larges diffusent les efforts de compression et protègent ainsi le parement béton extérieur).
 »

  • Juxtaposer les plaques d’isolant en veillant à assurer la continuité de l’isolation (horizontale et verticale) :
    • Utilisation de scotch pour joindre les plaques pour éviter le phénomène de vasescommunicants.
    • Maintien des plaques d’isolation entre elles à l’aide de silicone et d’agrafes.
  • Nettoyage du poste de travail au fur et à mesure de l’avancement.
     
  • Contrôle par pression manuelle de la bonne tenue de l’ensemble des plaques d’isolant au ferraillage.

4. Armatures extérieures

  • Mise en place du ferraillage du parement extérieur contre l'isolant.
  • Mise en place des épingles inox en U en tête de voile pour liaisonner les deux parois du mur.
     
  • Vérification de la bonne tenue du ferraillage

  • Fixer les embouts des entretoises en fonction de l’épaisseur du mur à réaliser et de la finition. (fig. C. orange)

                         

  •  Vérification de l'équerrage et positionnement des mannequins et châssis avant la fermeture des banches.

5. Suite du coffrage

  • Contrôle de l'aspect de la matrice avant fermeture des banches.
  • Positionner le second train de banches.
  • Enfiler les tiges de serrage dans le train de banche mis en place en traversant les entretoises.

  • Serrer les tiges de serrage basses et hautes (en doublant les écrous si plusieurs hauteurs).
  • Décrocher la grue.
  • Fixer les réglettes d’about en bout de banche (maintien des trappons d’abouts).
  • Contrôler la verticalité des coffrages et l’alignement des banches.

                  

« Attention de ne pas oublier les protections collectives (garde-corps, protection des armatures...) »